14Mai
By: Admin On: mai 14, 2007 In: Comment Vendre en Ligne Comments: 1

Le commerce en ligne démarre l’année sous de bons auspices en France. Mais à quelle progression peut-on s’attendre sur l’ensemble de l’année 2007 ?

Quels secteurs se sont distingués par leur dynamisme en 2006 ? Quels sont les axes d’amélioration prioritaires des e-commerçants en 2007 ? Quel taux de croissance anticipent-ils ? Quelle sera leur politique des prix ? Et comment intègrent-ils le Web 2.0 ?

Le point en chiffres avec Benchmark Group. Une étude interessante et encourageante.

> 33 % de croissance en 2006

Avec 33 % de croissance en 2006 par rapport à 2005 et un volume d’affaires de 9,3 milliards d’euros, le commerce électronique français continue de progresser rapidement. Ce dynamisme s’émousse toutefois légèrement par rapport aux années précédentes. En un an, le rythme de croissance du commerce électronique français fléchit de 11 points. Un ralentissement dû à une progression moins rapide des ventes en ligne sur les marchés historiques du e-commerce, et à une conjoncture moins favorable sur le secteur du voyage. En un an, la progression du volume d’affaires du e-tourisme a baissé de 16 points. Au total, en 2007, le volume d’affaires de l’e-commerce devrait, selon Benchmark Group, s’élever à 11,7 milliards d’euros, soit une progression de 26 %.

> L’habillement, secteur le plus dynamique

Contrairement à 2005 où plusieurs secteurs, dont la parfumerie et les cosmétiques ainsi que le voyage, avaient enregistré une croissance de plus de 50 %, aucune branche ne connaît une telle progression en 2006. L’habillement se démarque toutefois par son dynamisme. Le volume d’affaires de ce secteur a progressé de 41 % en 2006 à 1,156 milliard d’euros, soit 12,4 % du volume d’affaires total du commerce électronique. Une performance portée par le basculement progressif de la clientèle des spécialistes de la vente à distance vers le canal Internet, mais aussi par l’engouement pour les ventes privées. En 2006, le volume d’affaires de cette forme de vente a augmenté de 126 % à 273 millions d’euros, représentant ainsi 2,9 % du volume d’affaires réalisé par l’e-commerce l’année dernière.

> L’ergonomie, au coeur des préoccupations des e-marchands

En 2006 comme en 2007, l’amélioration de l’ergonomie sur les sites de e-commerce demeure la principale préoccupation des e-marchands. Des projets qui concernent aussi bien l’amélioration de l’efficacité de l’interface Web que le merchandising, l’objectif étant d’accroître, dans les deux cas, le taux de transformation. Au delà, les e-commerçants devraient également concentrer leurs efforts en 2007 sur deux autres chantiers : l’amélioration des systèmes d’information et les programmes de fidélisation.

> Les principaux leviers publicitaires

Tous moyens confondus (achat de mots clés, intégration dans un comparateurs de prix, publicité en ligne, affiliation, publicité offline, etc.) le budget moyen investi par les e-commerçants dans la publicité pour promouvoir leur site représente en 2006 4,3 % de leur chiffre d’affaires, soit une part relativement stable par rapport à 2005. Le recours aux sponsorisés est quasiment généralisé (90 %) en 2006, et devrait continuer à progresser en 2007. Moins répandue (60 %), la publicité en ligne devrait elle aussi augmenter (70 % en 2007), de même que l’affiliation (84 %) qui s’est développée en 2006, conformément aux prévisions des e-marchands. Autre forte croissance l’an passé : les partenariats (75 %) et les achats ou location de bases d’e-mails (52 %) qui ont gagné 8 points chacun en 2006.

Trackback URL: http://www.clicboutic.com/blog/ecommerce-chiffres-perspectives-2007/trackback/

  • http://www.sexshop-ilxelle.com/ Laurence

    Etude interessante dans le cadre de la création ou du developpement d’un site.

    Merci pour ces infos qui m’ont été bien utiles pour etoffer mon projet.