04Sep
By: Tarik Peudon On: septembre 04, 2015 In: Boutique en ligne Comments: 3

Le mythe de l'ecommerce gratuit

Monter une entreprise sur internet n’a jamais été aussi facile, c’est indéniable.

Les barrières technologiques sont de plus en plus faibles et toute personne à l’aise avec internet peut en effet créer aisément sa boutique en ligne, gérer l’envoi de sa newsletter, trouver des fournisseurs dans le monde entier et avoir accès à des professionnels compétents qui proposent leurs services sur internet.

Pour autant, monter son entreprise, même sur internet, nécessite un investissement minimal qu’il faut budgeter avant de se lancer.

Monter une boîte sur internet : combien ça coûte ?

  • les frais de constitution de la société

Lorsque vous débutez, vous pouvez bien sûr adopter le statut d’auto-entrepreneur. Les démarches de création d’entreprise sont simplifiées et cela vous permet de tester votre concept à moindre frais.

Toutefois, si je trouve que ce statut convient bien aux entrepreneurs proposant des prestations de services et prestations intellectuelles (conseil, design …), il présente des limites pour tous ceux d’entre vous qui exercent une activité d’achat revente car vous ne pouvez pas déduire les charges de votre chiffre d’affaires. Aussi, si vous achetez un produit 10€ pour le revendre 20€, vous serez imposé sur les 20€ alors même que vous n’avez dégagé que 10€ de bénéfice (et encore, on suppose ici que vous n’avez aucune autre charge).

Par conséquent, le statut d’auto-entrepreneur présente de fortes contraintes pour tous les acteurs du e-commerce qui vendent des produits physiques.

Vous serez donc vite amené à vous poser la question de l’adoption d’une autre forme d’entreprise (SARL, SAS si vous souhaitez lever des fonds…). Je vous invite à lire cet article de l’APCE qui récapitule les coûts de constitution d’une société.

  • les frais de gestion de la boutique e-commerce

Si vous faites appel à une solution e-commerce comme celle de Clicboutic, le coût de votre boutique vous reviendra à quelques dizaines d’euros seulement.

Vous pourriez même trouver des solutions soit-disant gratuites, mais souvent la gratuité présente un coût bien plus important au final : sites au design amateur, obligation de mettre de la publicité sur votre site, nom de domaine que vous ne choisissez pas, site dont vous n’êtes pas le propriétaire :  autant de contreparties qui peuvent nuire à l’image d’un professionnel.

Si vous optez pour un site sur mesure réalisé par une agence web, la fourchette de prix varie grandement, mais comptez sur un budget variant entre 3 000 et 25 000€.

Par ailleurs, n’oubliez pas les frais pris par les solutions de paiement (Paypal, Ogone, etc ). Certaines appliquent des frais d’installation de quelques centaines d’euros (parfois négociables), d’autres pas, mais la plupart prélèvent un pourcentage sur vos ventes ainsi que des frais fixes par transaction.
Vous n’êtes alors prélevé que si vous réalisez des ventes, mais c’est une information à garder en tête.

  • le stock

Si vous faites de l’achat – revente (avec ou sans transformation des produits) ou même si vous vendez vos propres créations, il vous faudra constituer un stock de produits ou de matières premières (une exception : le dropshipping).

La rapidité de l’envoi des commandes compte beaucoup pour la satisfaction de vos clients, aussi, vous devrez avoir au lancement de votre boutique toutes vos références en stock, sans encore savoir quels produits seront des bestsellers et lesquels risquent de rester sur vos étagères.
C’est donc une dépense à prendre en compte dans votre budget de lancement de votre boutique.

  • les frais marketing et commerciaux

Vous vendez de super produits, vous avez une belle boutique, félicitations ! Maintenant, il vous faut vous faire connaître. Pour cela, il existe de nombreuses stratégies à mettre en place, comme :

– le référencement : stratégie long terme mais toujours payant
– la publicité sur internet (retargeting, Facebook ads) : ce peut être plus coûteux mais permet de déclencher des ventes plus rapidement
– une présence active sur les forums et réseaux sociaux
– faire connaître ses produits via les blogueurs (à relire : Monter son entreprise e-commerce : par où commencer ?)

Entrepreneurs : n’oubliez pas de valoriser le temps que vous consacrez à votre boutique en ligne

Lorsque vous gérer votre entreprise, il y a les dépenses que vous faites et dont vous estimez facilement le coût, mais il y a souvent un facteur que l’on tend à sous-estimer (moi la première) : le temps.

Le chef d’entreprise lorsqu’il travaille seul endosse plusieurs rôles et cela requiert bien sûr du temps et de l’énergie. Mais lorsqu’il s’agit en plus de son bébé, du projet qui nous tient tant à coeur, on a tendance à y consacrer plus de temps encore. Et c’est ainsi que l’on se retrouve à passer des heures à chercher le meilleur prestataire, préparer un brief pour le designer qui créera notre logo…etc et pendant ce temps là, nous ne sommes pas payés !

Aussi, si vous voulez faire de votre commerce en ligne votre activité à plein temps ainsi que votre source de revenus principale, il est raisonnable de compter un minimum de 6 à 12 mois pendant lesquels vous devrez vivre sur vos économies (bien sûr je pourrais vous donner des exemples d’entrepreneurs qui ont réussi très rapidement mais ce ne serait pas vous rendre service car cela ne concerne qu’une extrême minorité de personnes).

C’est un sujet que nous avons abordé dans un article que nous vous invitons à lire ou à relire : 4 signes que vous ne devriez pas créer une boutique en ligne.

Enfin, j’aimerais insister sur le fait que la recherche du tout gratuit en permanence est souvent improductive. Certes, nous rêvons tous d’un minimum d’investissement pour une rentabilité maximum, mais pour proposer une boutique alléchante, des produits bien présentés, il faut accepter d’investir un minimum.

De fait, faire travailler un designer quelques heures pour peaufiner son logo, la bannière de son site (etc…) vous coûtera quelques centaines d’euros, mais la stratégie sera payante car cela vous permettra de  dégager une image de confiance et de professionnalisme.

Les risques du tout gratuit peuvent être un résultat amateur et surtout de nombreuses heures passées à faire (moins bien) ce qu’un professionnel pourrait réaliser beaucoup plus rapidement pour vous.
Il y a donc un équilibre à trouver entre solutions peu chères et efficaces et produits complètement gratuits.

L’e-commerce gratuit est un mythe que nous n’aimons pas entretenir. Oui, monter son entreprise de vente sur internet est aujourd’hui l’une des meilleures façons de vivre de sa passion et de faire fructifier un business, mais il faut savoir que cela peut prendre beaucoup de temps (notamment pour assurer le développement commercial du site) et que cela vous coûtera au minimum quelques centaines, voire quelques milliers d’euros au lancement de l’entreprise.

Trackback URL: http://www.clicboutic.com/blog/ecommerce-gratuit/trackback/

  • effieT4

    Je suis une ancienne cliente de ClicBoutic, je suis partie parce que je voulais un site responsive et oui, c’est vrai, il faut payer pour l’hebergement, pour les pluggins, traduire son site est une pure galère, tout ça prend beaucoup de temps, et je regrette le bon vieux temps de ma boutique clic boutic… mais j’ai un site responsive…

  • Responsive.com

    Bonsoir,
    J’ai un site avec clicboutic et la bonne nouvelle est qu’il est… responsive !

  • effieT4

    bonne nouvelle, c’est récent ?