22Jan
By: Tarik Peudon On: janvier 22, 2014 In: Comment Vendre en Ligne Comments: 7

J’ai récemment reçu un e-mail d’une lectrice me demandant des conseils pour lancer son entreprise e-commerce :

Bonjour Tarik,

Je viens de dépenser plus de 1500€€ pour une formation au e-commerce avec [nom de l’organisme privé], et j’ai l’impression de m’être fait avoir. Je n’ai pas trouvé ma NICHE. Je ne manque pas d’informations et de tutoriels mais je suis un peu dépassée.

J’ai 60 ans. J’aime les produits de beauté et tout ce qui touche à la mode. Je suis grand-mère depuis peu et je vis seule. Le problème est que j’ai besoin de compléter ma retraite. Je suis capable de travailler dur mais je ne suis pas très à l’aise avec Internet. J’ai suivi votre formation par e-mail mais ma question reste : COMMENT TROUVER UNE NICHE ? Merci de votre aide…

Isabelle (prénom modifié)


Je reçois régulièrement des e-mails de ce type et ça ne manque pas de me faire mal au coeur à chaque fois.

Pourquoi ?

Parce qu’une personne qui a du mal à boucler les fins de mois (une femme célibataire de 60 ans…) vient de dépenser beaucoup d’argent pour quelque chose qui n’était probablement pas un bon investissement.

Parce qu’en plus de ça, cette femme a l’air perdue et désespérée .

Et parce que ça me surprend toujours qu’autant de monde puisse croire qu’il existe une bonne « méthode », un bon « système », qui peut être utilisé par n’importe qui pour faire de l’argent sur internet.

Cet article n’est pas une tribune contre les formations en ligne. Lorsque les bonnes personnes paient pour (et qu’elles contiennent des informations utiles et de qualité), cela peut être un excellent investissement.

J’ai appris le webmarketing en dépensant 300€ par mois (pendant une courte période) pour être membre d’une communauté où j’apprenais le SEO et le marketing. Et les 900€ que j’ai dépensé sur 3 mois se sont avérés être un bon investissement puisqu’ils m’ont permis de générer des dizaines de milliers d’euros de trafic gratuit.

La grande différence entre ma situation et celle d’Isabelle est que j’ai pu appliquer ce que j’ai appris, grâce à mes compétences et au temps dont je disposais.

Aujourd’hui, je veux vous dire franchement quand ça n’est pas une bonne idée de créer votre propre boutique en ligne. Voici une liste de quatre symptômes d’un projet de site e-commerce voué à l’échec. Je ne veux pas vous décourager, je veux simplement vous offrir un point de vue un peu plus réaliste.

La seule chose qui est pire que repousser indéfiniment votre création d’entreprise est de perdre des mois (voire des années) et tout l’argent qui va avec, à cause d’un manque d’honnêteté de votre entourage sur vos chances de succès.


Symptôme #1 : Vous Avez un Besoin d’Argent Rapide

Si vous voulez faire de l’argent rapidement, créer une boutique en ligne est vraiment la pire option qui s’offre à vous. Construire une entreprise e-commerce est un processus qui demande une réelle implication. La phase de recherche et de lancement vous prendra plusieurs mois et vous en aurez pour quelques années supplémentaires pour développer des revenus importants et durables.

Si vous avez besoin d’un petit extra pour payer le loyer ce mois-ci ou que vous n’arrivez pas à joindre les deux bouts, vous augmenterez plus facilement vos revenus par le biais d’un emploi traditionnel ou en valorisant vos compétences en tant qu’auto-entrepreneur en prestation de services.

Je ne vous dis pas qu’il faut renoncer à votre objectif de quitter la vie salariée, mais ce sont les options réalistes que je vous recommande si vous voulez assumer vos responsabilités à court terme.

Si quelqu’un vous dit que vous pouvez vous lancer en un clin d’oeil et que vous allez commencer à générer des revenus conséquents sans un minimum de travail – en suivant une « méthode » infaillible – c’est que la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu. Comme pour tout projet d’entreprise valable, une boutique e-commerce demande du temps pour grandir.


Symptôme #2 : Vous Voulez une Garantie

Notre équipe reçoit souvent des e-mails qui posent cette question:

« Qu’est-ce qui me prouve que ça va marcher ? Je ne peux pas me permettre de dépenser de l’argent pour une idée / une niche qui ne me rapporte rien. »

Dans le monde de l’entrepreneuriat, il n’existe aucune garantie. Malgré ce que votre programme de formation aimerait vous faire croire. Le seul endroit où vous avez un retour sur investissement garanti pour le temps que vous y consacrez est… vous l’avez sûrement deviné : un emploi salarié.

Etre un entrepreneur implique de faire un tas de choses sans aucune garantie de réussite. Bien sûr, vous agissez de manière stratégique et suivez un plan auquel vous avez bien réfléchi, mais au bout du compte, vous devez prendre des décisions et avancer.

Pour chacun des projets que nous avons démarré, j’ai eu des doutes et des réserves sur nos chances de succès. Et bien sûr, certains projets ont bien tourné tandis que d’autres n’ont pas eu de résultats concluants. Mais je n’aurais jamais pu le savoir si je n’avais pas mis mes craintes de côté pour sauter le pas.

Apprenez, faites des recherches, prenez-vous la tête, puis prenez une décision indépendamment de vos doutes. Il n’y a pas d’autre option. Et si vous ne pouvez pas vous permettre d’échouer (par exemple, si vous hypothéquez votre maison sur votre projet d’entreprise), c’est que ça n’en vaut pas la peine.


Symptôme #3 : Vous Ne Voulez Pas Régresser

Créer une entreprise nécessite de faire le sacrifice de votre temps ou de votre argent. Vous devez disposer de l’une de ces deux choses ! Si vous ne pouvez ni investir votre temps ni votre argent, vous ne serez pas en mesure de construire une entreprise solide et durable.

Si vous lisez des témoignages d’entrepreneurs ayant réussi, vous vous apercevrez que leur histoire inclut toujours un investissement significatif, un sacrifice personnel ou un revers. Pour moi, ça a été de travailler comme un fou en parallèle de mes études avec un salaire très faible pour développer Clicboutic. Pour beaucoup de nos clients, c’est renoncer à leurs week-ends pour faire démarrer les ventes de leur boutique en ligne. Même Bill Gates a dû laisser tomber Harvard pour avoir une chance de créer Microsoft, ce qui, à l’époque, était sans doute un revers important pour lui.

Pour avancer, vous ferez à un moment ou à un autre l’expérience d’un revers temporaire et peut-être douloureux. D’une marche un peu trop grande à franchir qui vous ralentira. Mais c’est le seul moyen de progresser.


Symptôme #4 : Vous Ne Connaissez Rien au Web

C’est devenu beaucoup plus facile de créer une entreprise sur internet en comparaison d’il y a encore quelques années. Un service comme Clicboutic pour vendre en ligne vous permet de lancer un site professionnel sans aucune compétence en programmation et avec très peu de connaissances en informatique.

Mais si vous vous décririez comme « pas très à l’aise avec internet » (comme Isabelle), vous allez certainement avoir du mal.

C’est le prix minimum d’admission à la création d’une entreprise en ligne. Si vous en avez bavé pour créer votre adresse e-mail, gérer vos comptes sur internet ou à utiliser Facebook, vous allez vous arracher les cheveux quand il faudra lancer votre boutique en ligne.

Même avec des outils de création de site de plus en plus simples, un niveau basique de « compétences internet » est nécessaire. Tout comme pour les autres ressources à votre disposition pour le marketing et la gestion de votre boutique.


Ne Vous Découragez Pas

J’ai quand même une bonne nouvelle : si vous n’êtes pas encore prêt à créer votre entreprise à cause de toutes ces raisons, vous pouvez vous donner les moyens d’y arriver. Vous avez peut-être besoin de revoir vos priorités financières et de persister dans votre job actuel pour pouvoir préparer la suite. A moins qu’il vous faille d’abord vous mettre à la page du web avant d’envisager la création d’un site internet.

Les situations que j’ai décrites plus haut ne sont pas gravées dans le marbre, pas plus qu’elles ne dépendent d’aptitudes innées. Elles peuvent tout être modifiées avec du temps et des efforts.

Et si, comme Isabelle, vous êtes un peu plus vieux que le stéréotype de l’entrepreneur internet d’une vingtaine d’années, ne vous découragez pas. Cet article ne veut pas dire que vous ne pouvez pas y arriver !

Un de nos plus anciens clients a 75 ans (il a quasiment démarré avec nous il y a cinq ans). Et j’ai personnellement discuté avec plusieurs entrepreneurs de plus de 60 ans qui se sont lancé avec succès dans le e-commerce grâce à une expérience intime de leur secteur et une large palette de compétences.

Tout ça pour dire que vous ne devriez pas être dans une situation de détresse au moment de créer votre entreprise, que vos attentes doivent être réalistes, et vous aurez beaucoup plus de chances de réussir.

Vous avez trouvé cet article utile ? Merci de le partager et de me laisser un commentaire ci-dessous.


  • Guenevièvre

    Ahahaha bonjour le cannibalisme.

  • toutencolle

    Bonjour, votre article est absolument réaliste, j’ai personnellement créé ma boutique en ligne pendant que je travaillais encore comme salariée, vous imaginé la durée de mes nuits ! au bout de 3 ans et grâce à la solution clicboutic j’ai lâché mon boulot pour me consacrer uniquement à mon entreprise et bien sur encore aujourd’hui (3 ans après avoir lâché mon boulot salarié, donc 6 ans d’entreprise) je n’ai que peu de week-end et des journées très longues, les réflexions et remise en question sont permanentes. Le meilleur je pense est de se demander ce qu’on voudrait trouver sur internet et qu’on ne trouve pas encore ou du moins pas comme on le souhaiterai, on est sur ainsi d’apporter quelquechose de nouveau.

  • tarikpeudon

    Bonjour et merci pour votre témoignage !

    C’est génial d’apprendre que vous avez pu quitter votre boulot pour créer votre entreprise :D

    Et je suis complètement d’accord avec votre technique pour trouver des produits peu distribués ou pour imaginer une expérience d’achat plus agréable pour les clients à la recherche de ces produits.

  • Loric Sacarrère

    Cet article montre qu’il y a encore des fausses croyances à propos de l’e-commerce. Parce que les gens vont sur Google et commandent sur Amazon, elles pensent qu’elles peuvent facilement créer une boutique en ligne rentable.

    Malheureusement (ou j’aurais tendance à dire heureusement), c’est pas aussi facile. Cela nécessite de nombreuses connaissances, du temps et un peu d’argent pour se lancer (achat stock, dév, design, communication, etc…).

    Et plus l’e-commerce deviendra mature, plus il deviendra difficile de se lancer, car les internautes seront de plus en plus exigeants et la concurrence sera de plus en plus professionnelles.

  • isabelle

    (pour faire suite à : Guenevièvre

    • il y a 5 heures

    Ahahaha bonjour le cannibalisme.)

    et l’auto satisfaction !!!

  • http://www.lamourduweb.com Frédéric Lamour

    Je te rejoins tout à fait Loric, il y a de plus en plus de personnes croyant pouvoir se lancer sur internet parce qu’ils savent utiliser leur boite mail…

    Et là où c’est un « piège », c’est cette évolution des exigences clients où nous devons nous battre continuellement pour faire « survivre » certains sites Ecommerce pourtant bien rentables il y avait encore quelques années.

    L’investissement de départ devient de plus en plus gros, et il faut bien le prévoir dans son budget si l’on souhaite être rentable rapidement et surement !

  • martine

    Je reconnais, vu que je suis en train de le vivre, que créer et faire fructifier une boutique n’est pas de tout repos, Je fais les marchés et j’essaie de faire avancer ma boutique. Le seul point fort c’est que grâce au marchés je peux distribuer largement de la pub pour celle ci. Les gens sont moins méfiants quand ils ont déjà eu la personne physique en face d’eux. Cela fait 8 mois que j’ai commencé, c’est très difficile, mais je m’accroche.