09Juin
By: Tarik Peudon On: juin 09, 2015 In: Comment Vendre en Ligne Comments: 1

Quand j’étais étudiante et que je cherchais mon premier stage, j’étais embarrassée par mon manque d’expérience professionnelle.

Bien évidemment, mon premier CV était-il bien mince, mais bon, il fallait bien que quelqu’un me donne une première chance !

Ce genre de désagrément peut perdurer pendant dans années encore. Il y a ensuite le premier boulot (« vous n’avez fait que des stages. Nous cherchons plutôt quelqu’un avec 3 à 5 ans d’expérience dans le domaine »), puis le changement d’orientation. Après tout, il est normal de souhaiter évoluer, voire de se reconvertir lorsque l’on souhaite s’engager dans une nouvelle voie professionnelle.
Et là, il n’est pas rare non plus de voir 10 années d’expérience professionnelle balayées d’un simple geste de la main parce que « vous n’avez pas d’expérience dans notre secteur d’activité ».

Ah, il n’est vraiment pas facile d’être débutant !

Or ces situations qui sont si courantes dans le cadre de la recherche d’un emploi salarié sont le lot quotidien de tous les entrepreneurs qui ouvrent leur boutique sur internet.
Ils commencent avec une page facebook sans fans, un compte Twitter sans followers ni aucun témoignage client qui pourrait faire rêver les nouveaux visiteurs du site.

Malheureusement pour les débutants, un nouveau site, c’est comme un restaurant vide. On préfèrera toujours le restaurant plein d’à côté. On n’a même pas regardé la carte de cet autre restaurant, on n’a aucune idée de la qualité de la cuisine, mais on y va quand même car si d’autres personnes l’ont choisi, c’est qu’il doit bien y avoir une raison.

C’est ce que Robert Cialdini, auteur d’ Influence et Manipulation: Comprendre et maîtriser les mécanismes et les techniques de persuasion appelle la « preuve sociale ».
Il démontre plusieurs études scientifiques à l’appui que lorsque quelqu’un ne sait pas quelle décision prendre, il observe ce que font ses pairs et les gens qui l’entourent et la plupart du temps imite cette décision.
Le raisonnement est donc le suivant : « Si des personnes qui me ressemblent prennent cette décision, c’est que c’est certainement la meilleure ».

C’est pour cela qu’un internaute likera plus facilement une page facebook si elle a de nombreux fans et achètera plus volontiers un produit bénéficiant de commentaires positifs.

Quand tricher permet de lancer un business

Pour déclencher ces premières ventes, vous pouvez donc tricher un peu. Je sais, c’est contraire à tous nos principes d’éducation, mais pratiquée avec intelligence et parcimonie, cette petite triche vous permettra de déclencher vos premières ventes.

Obtenir des Facebook likes et des followers sur Twitter, Pinterest ou Instagram

Si vous créez une page facebook pour attirer du trafic sur votre site de vente en ligne, commencez tout simplement par demander à tous vos amis de devenir fan de votre page.
Si vous estimez que vous n’avez toujours pas suffisamment des fans, alors achetez-les.
Oui, on peut tout à fait acheter des fans pour tous les réseaux sociaux, et cela pour une bouchée de pain.

De nombreux sites proposent l’achat de fans, tel que Fiverr (qui fera l’objet d’un autre article) ou bien le Français Followerspascher.
Ce dernier vous propose par exemple un pack de 500 followers pour 24,99€, ce qui est largement suffisant pour amorcer la pompe.

Les limites du système

Si vous pouvez acheter des fans ou des followers pour à peu près tous les réseaux sociaux existants, je vous déconseille fortement de faire appel à ce type de services pour obtenir des +1 sur Google + ou bien des vues supplémentaires sur Youtube. Google + et Youtube étant des services de Google, le géant américain détecte assez facilement ce type de manipulation et les sanctions peuvent aller jusqu’à la fermeture de votre chaîne Youtube.

Par ailleurs, lorsque vous achetez des followers à des sommes dérisoires, soyez conscients que certains d’entre eux sont des comptes factices qui peuvent être amenés à être supprimés par les plateformes sociales que vous avez choisies. C’est pourquoi vous pouvez voir votre nombre de followers diminuer rapidement. Toutefois, les services les plus sérieux vous proposent de remplacer les followers perdus par de nouveaux followers dans un délai déterminé à l’avance.

Comme vous avez pu le comprendre, ces nouveaux fans que vous allez acquérir sont soit des comptes factices, soit de véritables personnes payées pour liker votre page ou bien vous suivre sur Twitter, Facebook, Pinterest, Vine … Mais soyons réalistes, à moins de les payer pour commenter vos publications, ces personnes ne vont pas créer d’animation sur votre page et ne pourront jamais se substituer à des vrais fans, sincèrement intéressés par le contenu que vous partagez avec eux et les produits que vendez.

Créer des témoignages clients lorsque l’on n’a pas encore de client

Le principe de la preuve sociale s’applique également aux témoignages clients. Ceux-ci permettent en effet de rassurer vos prospects qui se demandent s’ils vont acheter vos produits. Je vais consacrer un article spécialement aux témoignages clients car il y a beaucoup de précautions à prendre et de travers à éviter, mais sachez que pour vos tout premiers témoignages, vous pouvez tout à fait utiliser une photo et une citation de votre meilleur(e) ami(e). Vous pourrez toujours les remplacer par ceux de véritables clients dès que vous aurez réalisé vos premières ventes.

Je viens de vous proposer de manipuler légèrement le système pour vous aider à décrocher vos premiers clients et j’assume totalement. Etre débutant est toujours une position difficile, même lorsque l’on a les meilleurs produits du monde.
Aussi, ces petites actions peuvent-elles avoir des avantages immédiats pour votre business. Bien évidemment, elles sont à utiliser avec parcimonie (rien ne sert d’avoir 10 000 fans si personne ne commande votre page Facebook) et à oublier dès les premières commandes engrangées. Vous pourrez alors compter sur de véritables témoignages clients et des fans sincères et actifs.

  • Jean-Marc Wilvers

    Même les Likes achetés pour Facebook sont dangereux. Ils sont aussi détectés et souvent supprimés automatiquement. Et même s’ils viennent de « vraies » personnes qui ont cliqué J’aime pour gagner 0,02 euros le clic, quand vous publierez quelque chose, cela apparaîtra sur leur page et ça les fera chier car ils n’aimaient pas votre page, mais voulaient seulement gagner quelques euros. Alors, ils cliqueront « Je n’aime plus » et le nombre de vos Likes diminuera rapidement. J’ajoute aussi qu’il faut se méfier des sites « argent facile » qui vous promettent des clics et des visites. Vous pensez que cela vous fera vendre ? ? ? Pas du tout : leurs visiteurs sont des fauchés qui rêvent de gagner des sous, et n’ont même pas d’argent pour acheter quoique ce soit. Vendre par internet peut rapporter beaucoup d’argent (Moi j’en vis très bien…). Mais il ne faut pas croire que c’est facile. Comme tous ces sites qui vous promnettent de devenir riches rapidement sans rien faire. Hihi ! Si c’était vrai, les patrons ne trouveraient plus de personnel pour travailler. Les îles idyliques seraient remplies de ces rêveurs. En résumé, VENDRE peut rapporter beaucoup d’argent, mais JAMAIS sans travailler. Bon succès à tous.