24Juin
By: Tarik Peudon On: juin 24, 2012 In: Comment Vendre en Ligne Comments: 10

Tout le monde veut optimiser le référencement de son site.

C’est simple, pas une semaine ne se passe sans qu’un nouvel article d’un blog que je suis ne mentionne le SEO (Search Engine Optimization) ou l’optimisation du référencement.

Le problème c’est que vous ne savez pas par où commencer. Vous avez bien essayé de vous former mais vous avez eu l’impression de devenir fou ! La densité des mots clés, les liens entrants, le PageRank, l’architecture de liens — qui a le temps pour ça ?

Vous êtes un entrepreneur, pas un professionel du référencement.

D’ailleurs, vos journées sont déjà suffisamment longues pour ne pas en plus consacrer vos soirées à optimiser votre référencement. Et pour être honnête, à moins de dépenser beaucoup d’argent, de temps et d’énergie, vous avez de toute façon peu de chances de remonter très haut dans Google sur des mots clés à fort trafic.

Si l’on se fie à Wikipedia, le web contenait au moins 25 milliards de pages indexées et 110 millions de sites internet en 2009.

Un site contre des centaines de millions. Les chances de bien vous classer dans les résultats de recherche ne sont pas vraiment de votre côté… quoique ?

La vérité c’est que vous pouvez très bien vous en sortir en y consacrant un minimum de temps. Vous pouvez améliorer le nombre de prospects et de clients qui visitent votre site chaque jour en exécutant notre plan en 6 étapes.

Si votre site ne comporte qu’une dizaine de pages, vous aurez certainement terminé en moins d’une heure.

Voici comment :

1. Ciblez les personnes qui cherchent vos produits, services…

Cibler les futurs clients
Bien que la probabilité de vous classer sur des mots clés très populaires (les termes les plus génériques) est plutôt réduite, vous avez la possibilité d’apparaitre en tête des résultats Google pour les personnes qui cherchent activement vos produits.

Ces personnes peuvent avoir entendu parler de votre société et cherchent maintenant à vous contacter. Ou peut-être qu’ils vous ont rencontré à une conférence et qu’ils aimeraient rester en contact avec vous mais ont perdu votre carte de visite. Il peut également s’agir d’acheteurs potentiels ayant besoin de plus d’informations sur vos produits.

Dans chacune de ces situations, ils commenceront par une recherche Google qui ne contiendra aucun mot clé générique. Ils chercheront votre nom, celui de votre société, ou de vos produits — qui sont tous des mots clés plus ou moins uniques.

Par exemple si vous vendez des instruments de musique, vous ne serez certainement pas premier sur « magasin de musique Paris » mais pourrez facilement être premier sur « magasin de musique, Paris 11  » ou sur « Clicboutic Musique » dans le cas où votre marque est Clicboutic bien sûr :) Ce sont des requêtes beaucoup plus rares et donc moins disputées.

Alors, comment être sûr que vous ne visez pas un mot clé trop populaire, avec un tas de concurrents ?


2. Faites une rapide recherche de mots clés

Les spécialistes du référencement utilisent des outils puissants et très coûteux pour les aider à analyser et choisir les mots clés parfaits – dans notre cas, nous ne sommes pas préoccupés par la perfection. Votre but est seulement d’aider les gens à vous trouver en ligne.

Voilà comment s’y prendre.

Si vous pensez qu’il existe un mot clé que les gens qui vous cherchent sont susceptibles de taper dans Google, commencez par le chercher vous-même et vérifiez la liste des résultats.

Pour des recherches comme « musique Paris », vous verrez des résultats qui contiennent « musique » et « Paris » dans leur titre. Ils ont spécifiquement ciblé cette recherche, et comme il y a beaucoup de concurrence, ils ont probablement travaillé très dur pour être en haut des résultats.

Mais sur les expressions avec moins de concurrence, ça devrait être différent. Tapez par exemple « Clicboutic Musique » et aucun des résultats n’intègre ces mots clés dans son titre. Cela vous indique que personne ne cible ces mots-clés.

Vous n’avez qu’à vous baisser pour ramasser ces mots-clés. Vous n’avez plus qu’à intégrer ces mots clés sur votre site pour être bien classé sur ces termes de recherche.


3. Optimisez vos balises title

Balises html
Maintenant que vous avez trouvé des mots clés intéressants à ajouter à votre site, il va falloir les ajouter au bon endroit.

C’est quoi une balise title ?

La balise title correspond au titre de le page qui s’affiche dans la barre de titre de la fenêtre de votre navigateur. Beaucoup de gens négligent de remplir ce titre alors que c’est l’un des facteurs les plus décisifs d’un bon référencement.

Dans votre administration de boutique Clicboutic, ça s’appelle « Titre de la page ». Mais certaines personnes ayant construit eux-même leur site internet doivent ajouter la balise HTML title dans le code de leurs pages.

Je vous recommande d’utiliser le format suivant pour votre titre de page :

  • Mot clé principal – Mot clé secondaire | Nom de la marque
  • Mot clé principal – Mot clé secondaire | Nom de la marque

Bien sûr, vous devriez enrichir les mots clés d’expressions descriptives mais limitez-vous autant que possible à 70 caractères (c’est la limite de ce qu’affiche Google dans les résultats de recherche).

Par exemple :

  • Pour votre page d’accueil, vous pouvez écrire « Clicboutic Musique | Magasin d’Instruments de Musique – Paris 11 « .
  • Pour votre page de présentation de l’entreprise, « Clicboutic Musique | Au Service de ses Clients à Paris 11 depuis 15 ans »

Est-ce que ces mots clés vont vous rapporter beaucoup de visiteurs ? Non, mais ils vous permettront d’apparaitre en haut de la page de résultats pour ceux qui cherchent ces expressions spécifiques.


4. Optimisez le nom de vos images et de vos URL

Les moteurs de recherche ne consultent pas uniquement le titre de vos pages, ils sont également attentifs à la légende des images présentes sur vos pages et à vos URL (adresses internet en http://). Par exemple, si vous chargez une image sur une page de votre site : ce fichier image a un nom qui peut être optimisé.

La meilleure façon d’optimiser ces deux éléments est d’identifier le thème et l’intérêt dominant de chaque page.

Par exemple, si vous cherchez à optimiser la page de contact de votre site, assurez-vous que l’URL de la page intègre le terme contact – http://www.clicboutic.com/l-entreprise/contactez-nous dans le cas de notre propre site.

De la même manière, ajoutez une balise alt à vos images. La balise alt permet d’ajouter un texte alternatif pour les robots d’indexation de Google qui ne sont pas capables de lire les images.

La bonne nouvelle pour les entrepreneurs qui utilisent Clicboutic, c’est que vous pouvez modifier les URL et la légende de vos images (la fameuse balise alt) sans avoir à mettre les mains dans le cambouis HTML – directement depuis votre administration de boutique en ligne.


5. Optimisez votre contenu

optimiser son contenu en linge
Maintenant que vous avez rempli le titre de votre page, modifié son URL et optimisé le nom de vos fichiers : ajoutez les mêmes mots au contenu de votre page.

Ne partez pas dans tous les sens – en gros, n’essayez pas de couvrir tous les mots clés possibles et imaginables. Vous réussirez peut-être à attirer l’attention de Google mais perdrez tout intérêt pour les êtres humains qui se rendent sur vos pages. Ecrivez dans un langage naturel, pour que le tout reste agréable à lire.

Intégrez vos mots clés aux titres et sous-titres de paragraphes et saupoudrez d’autres mots clés pertinents au sein de votre contenu.


6. Ajoutez vos balises Meta

La dernière étape est d’ajouter des balises Meta à votre site.

Pourquoi est-ce la dernière étape ? Parce que les balises Meta n’ont aujourd’hui plus beaucoup de poids dans les moteurs de recherche. Elles peuvent évidemment être utiles mais elles ne vous aideront pas à monter dans les classements.

En revanche, elles peuvent vous aider à augmenter votre trafic, surtout si vous rédigez une Meta description convaincante. Votre Meta description, c’est le petit texte qui apparaît sous le lien de votre site dans les résultats des moteur de recherche.

Ce texte doit être écrit en fonction des gens qui vont le lire et non pas des moteurs de recherche – c’est votre premier contact avec vos clients potentiels. Pour les encourager à sauter le pas et à cliquer sur le lien de votre site, ce mini-pitch doit être intéressant, unique, et centré sur ceux qui vont le lire. Ajoutez-y des mots clés si vous pouvez, mais essayez surtout de rédiger un texte qui fera dire à vos visiteurs potentiels : « Génial ! C’est exactement ce que je cherchais ! »

Limitez vous à environ 155 caractères. Au-delà, votre description sera tronquée par Google. Gardez à l’esprit que ce court texte est une super opportunité de promouvoir vos produits et de convaincre vos futurs clients de franchir le seuil de votre boutique.

Une fois les balises Meta saisies… vous avez terminé !


C’est tout ce qu’il faut savoir sur le référencement ?

Si vous démarrez en ligne, Oui.

Cherchez « SEO » ou « référencement » sur Google, vous trouverez des livres entiers et des milliers de cours et de présentations sur le sujet. Les professionnels du référencement peuvent vous proposer des centaines de stratégies utiles pour obtenir du trafic depuis les moteurs de recherche – et si vous en avez le temps et l’argent, ça peut être intéressant.

Mais si vous venez de vous y mettre et que vous voulez rapidement monter votre site pour attirer des visiteurs dès maintenant, commencez par suivre ces conseils. En complétant chacune des six étapes décrites ci-dessus, vous pouvez optimiser votre site en consacrant moins de 15 minutes par page. Vous aurez toujours la possibilité de passer des heures à apprendre et comprendre l’optimisation du référencement plus tard.

Les conseils contenus dans cet article ne vous apporteront pas des tonnes de clients, mais ils vous aideront à faire en sorte que ceux qui vous cherchent, vous trouvent.

Et c’est loin d’être négligeable.

Trackback URL: http://www.clicboutic.com/blog/maximiser-referencement-boutique/trackback/